Croisières gastronomiques

Un mauvais commentaire revient chaque année… On ne perd pas de poids lors de nos croisières.

Malgré les activités physiques que l’on propose à bord (kayak, randonnée et chasse aux poissons), les bons petits plats proposés l’emportent sur le tour de taille. 

On est des épicuriens et on aime bien partager notre passion de la « bonne bouffe ».

Alors, on est désolés d’avance, mais vos papilles gustatives ne regretteront pas le séjour.

C’est généralement moi, Emmanuelle, qui cuisine à bord. J’adore ça! C’est un réel plaisir d’inventer de bons petits plats jour après jour.

On me demande souvent si j’ai un menu prédéfini à chaque croisière… La réponse est non, c’est de l’improvisation.

Les secrets de l’avitaillement

Imaginez-vous faire l’épicerie pour nourrir 10 personnes trois fois par jour pendant 2 à 3 semaines… Ça correspond approximativement à 4 paniers (caddies) rempilent à ras bord.

Ma façon de faire: avant de partir du bateau, je fais le tour des placards pour savoir ce qui reste/ce qui manque. Je fais souvent une liste de ce qui manque, mais le plus souvent je ne la regarde pas; tout est dans ma tête.

Rendue à l’épicerie, je fais le tour de TOUS les rayons. C’est comme ça que je me remémore ce qu’il me faut et que je découvre les nouveaux produits de la région dans laquelle on se trouve. J’achète amplement de tout ce qui est non-perrisable. C’est la grosse différence par rapport à prévoir de la nourriture pour une expédition; il n’y a pas (ou disons moins) de limite de poids/volume.

Pour ce qui est du frais, j’achète selon les dates de péremption. D’un pays à l’autre, il existe différentes possibilités de viande/poisson sous-vide qui se conserve plusieurs semaines. Nous avons également à bord un appareil pour mettre sous-vide (très pratique lors de pêche abondante).

Pour ce qui est des légumes, je prends de tout, même si j’ai encore aucune idée comment il finiront dans l’assiette. Les quantités sont gravées dans ma tête.

Une fois que tous les produits sont choisis, ce n’est que le début de l’aventure…

J’ai souvent fait les avitaillements seule et je vous laisse imaginer la galère de faire scanner les 4 paniers (quelques fois la facture touche même le sol), de tous mettre dans des sacs, de prendre un taxi (qui hallucine de la quantité à mettre dans sa petite voiture) et de transférer le tout dans l’annexe (toujours seule) pour ensuite arriver au bateau avec une quantité inimaginable de sacs.

Ensuite, il reste à tout rentrer dans les placards en enlevant au maximum les emballages et à remplir le frigo jusqu’à ce qu’on ne puisse plus fermer le couvercle!

Et là, le plaisir commence: la cuisine! J’adore inventer, improviser, créer. Donc chaque matin, je sais rarement ce que l’on mangera le soir. Si je suis quelques fois dans la lune lors des navigations, c’est que je réfléchis à vos bons petits plats. Et de toute façon impossible de prévoir en navigation, car il faut souvent manger selon les légumes qui s’abîment, la pêche du jour, les restants de viande, etc.

En bateau, il faut aussi penser à l’utilisation du gaz/four. Comme un seul plat rentre dans le four, il faut prévoir faire le gâteau à l’avance ou juste avant d’enfourner le repas du soir car le four est déjà chaud.

D’ailleurs, j’adore les gâteaux et les desserts en générale donc, sauf cas de force majeur, il y aura un dessert différent tous les soirs!

Un aperçu des bons petits plat à bord

J’ai une vilaine tendance à ne jamais suivre de recette alors quand nos équipiers me demande les secrets de la cuisine, c’est dur de mettre ça sur papier.

Voici quand même quelques recettes qui ont fait leur preuve à bord:

Chaudrée de poisson fumée

Un classique maintenant sur LifeSong. Une merveille pour le midi en navigation accompagnée de scones au fromage frais sortis du four. 

Vous pouvez remplacer la truite fumée par n’importe quel poisson fumé (saumon, morue, etc.) 

Le fenouil remplace aussi merveilleusement bien le céleri.

Tarte au chocolat noir et caramel salé

Les desserts sont rendues essentiels à bord. Un gâteau tous les soirs et parfois même le midi également. 

Voici un incontournable, peu importe le nombre de personne à bord, il n’a reste jamais une miette. 

Le Salidou/caramel au beurre salé peut remplacer le caramel proposé. 

L’ambiance à bord

Rien ne vaut un bon verre de vin et de la bonne compagnie pour pour apprécier pleinement un repas. LifeSong possède un grand carré rond et conviviale ainsi qu’une table extérieure pour apprécier la vue pendant le déjeuner et l’apéro!

Dans les régions où c’est possible, les barbecues sur la plage sont toujours un « must ».

Les bons produits de la pêche

Les poissons pêchés, les moules, les oursins, les calmars, les baies ou les champignons font partie intégrante de notre menu à bord de LifeSong. On ne sait jamais ce qu’on aura, mais rien ne vaut un bon poisson frais et des sourires de pêcheurs!

Vivez donc nos croisières gastronomiques!

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :