Le blog des équipiers

Blog écrit par nos équipiers de la saison 2019 au Groenland. Merci à tous!


Un instant de pur bonheur sur LifeSong

Par Andrée Tremblay

Au petit matin le ciel est gris, les pécheurs du port de Manitsoq nous annoncent de la pluie… Tant pis, l’équipe de LifeSong nous amène quand même découvrir tout au fond d’un petit fjord un glacier sublime. Notre tout premier car notre séjour débute.

Nous délaissons tranquillement le large pour s’y diriger. La mer est calme, le vent ne souffle pas, chaque équipier fait connaissance avec le bateau. Chacun y trouve son endroit favori, moi c’est le petit banc tout au bout de la proue. J’aime m’y assoir avec les pieds qui ballotent dans le vide au-dessus des vagues qui se cassent sous la coque. LifeSong se fait majestueuse, elle glisse sur l’eau doucement, tendrement et elle nous invite à savourer le moment présent.

La brume se lève, les rayons du soleil nous réchauffent et on entrevoit le glacier tout au bout. On avance lentement, très lentement, on prend le temps d’observer les parois rocheuses qui nous entourent, des parois sans arbres, avec peu de végétation, ou des milliers d’oiseaux y ont élus domicile. Leurs cris sont intensifiés par l’étroitesse du fjord, c’est magique.

LifeSong s’arrête tout près du glacier et se laisse voguer au gré du courant, pour permettre à chacun de savourer la beauté des lieux. La faune qui nous entoure nous émerveille, nos sens sont à l’affut et puis tout à coup on se rend compte de l’immense chance qu’on a d’avoir vécu un instant de pur bonheur.

Gravé pour toujours dans ma mémoire.


La rencontre avec la baleine

Par Quentin Laganne

Nous arrivons dans la baie de Pakitsoq en milieu d’après-midi. Christophe et Emma sont dithyrambiques sur ce lieu. A priori on va voir des baleines ! Le bateau avance avec un cheminement étudié, et tous les yeux sont rivés sur les alentours du bateau, mais pas de baleines à l’horizon… L’opération d’ancrage pour le mouillage du soir s’organise, tout se passe bien et une petite balade de 2 heures à terre nous fait voir les environs rocheux et le décor de toundra qui nous entoure. Le soleil s’approchant de l’horizon, les couleurs s’adoucissent, le paysage est grandiose ! Mais toujours pas de baleines en vue…

En revenant, l’apéritif et le dîner sont prêts, avec Emma aux fourneaux, on sait que l’on ne sera pas déçus !

Mais c’est vrai qu’elle est belle cette baie et l’équipage, sûr de lui, nous dit que la baleine sera de sortie ce soir, et nous invite à faire une virée « nocturne ». Les quelques courageux embarquent sur l’annexe pour aller mieux admirer cette baie depuis un petit sommet sur la côte. En arrivant, nous voyons filer devant nous un renard polaire, de bonne augure !

Puis en arrivant au sommet la baleine est là dans la baie avec son baleineau. Et en effet, dans cette baie remplie de poissons, le dîner de ces énormes mammifères est un vrai spectacle : les baleines font remonter les bancs de poisson, les mouettes plongent à leur tour pour se nourrir tout comme les phoques qui rodent pour profiter du festin. C’est un vrai balai dansant où tous les animaux se côtoient devant la puissance du déplacement et du souffle de ces géants des mers. Il doit être autour de 22h, la luminosité a faibli, mais le ciel est toujours éclairé par des variations de couleurs rosées. La baleine en chef d’orchestre mène la symphonie quasiment silencieuse dont nous profitons sans un mot, bouches bées.


Pagayer avec les glaçons

Anonyme

Ce matin le brouillard nous enveloppe; on a la tête dans les nuages. Les craquements des icebergs qui ont valsés toute la nuit autour du bateau résonnent doucement à la coque. Que va-t-on faire aujourd’hui avec ce brouillard si dense?

Emmanuelle, la guide du bord, semble enthousiasme à nous amener en kayak. En quelques minutes nous sommes prêts et on suit de près le kayak d’Emma; petit point rouge dans ce désert blanc.

La météo Groenlandaise est surprenante; je n’avais encore jamais vu de brouillard si dense avec du soleil… Le ciel au dessus de nos têtes était parfaitement bleu, mais les nuages blancs nous encerclent encore parfaitement.

Après quelques coups de pagaie, LifeSong avait disparut dans le blanc. Nous étions entourés de nuages et de glaces! Comment pouvait-on s’orienter dans ce labyrinthe? Emmanuelle semblait confiante et nous menait comme par magie à découvrir ce paysage unique.

Les icebergs grondaient autour de nous et se fracassaient quelques fois en mille petits bouts, nos pagaies frappant de temps à autre une glace flottante. Comme on avançait lentement et silencieusement; les craquements, les pétillements et les chutes d’eau créaient une douce musique à nos oreilles.

Profitant pleinement de l’instant présent, nous avons peu parlé durant cette sortie de deux heures. De retour sur LifeSong, un simple regard entre nous confirma que cette sortie fut extraordinairement magique pour tous.

Et malgré que personne n’ai pris de photos de peur de mouiller leurs appareils, ce moment restera pour tous inoubliable!

Un commentaire sur “Le blog des équipiers

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :